Mon récit du 35km du Trail de la ChampDuF

Mon premier dossard depuis le très étrange trail des Aiguilles Rouges 2020 de Chamonix, sur une course jeune, la Champduf’ un trail de 35km sur mes terres (adoptives) de la vallée de la Bruche.

Le départ est donné à 13h00 depuis le Champ du Feu sauf que au bout de 100mètres, nous sommes stoppés par l’organisation car un VTTiste semble avoir fait un malaise, ce qui mobilisera les secours pendant une heure. Cette annonce me bouleverse profondément. Nous attendons, discutons (Nous nous racontons nos trails passes et à venir avec Denis ) patientons, pour finalement pouvoir repartir avec une heure de retard à 14h00 précise. La température est idéale pour courir, autour d’une 20ène de degré. Le départ est assez spéciale puisque nous devons slalommer sur des sentiers qui semblent avoir été tondus spécialement pour la course dans les herbes hautes du Champ du Feu. Nous rallions ensuite la descente en direction de la cascade de la Cerva que je connais bien puisque ce chemin était sur ma boucle d’entrainement de 67km que j’ai couru un mois plus tôt. Le circuit ne rejoint pas Natzwiller mais s’oriente vers un des joyaux de la vallée: le col de la Perheux que nous traversons. La configuration de la course est particulière puisque la première moitié consiste à ne faire presque que de la descende , ce qui va à contre courant des configurations classiques “je monte puis je redescends”. C’est à dire que tu peux aller vite mais tout en ayant en tête que le plus dur reste à venir. C’est une descente globalement roulante et qui nous porte jusqu’à Fouday où sur du plat il faut longer la Bruche pour devoir aborder la remontée. Le bénévole pointeur chargé de faire le checkpoint m’annonce que je suis second de la course ! ah bon? Bonne nouvelle , motivant ! Justement, il faut remonter globalement à mi-parcours et cette première montée est terrible, je marche pour la première fois, impossible à mes yeux de courir sur ce petit mur. Mickael BARADEL, vainqueur de l’épreuve, me confiera à la fin qu’il avait couru sur cette pente. Impressionnant.  Mais au bout, à nouveaux les panoramas et les herbes folles de la Perheux et nous contournons le Mont Saint-Jean. L’ascension se poursuit vers Belmont, que nous traversons sous un soleil qui use . Les coureurs des autres courses sont également sur ce chemin, ça fait du bien de voir du monde puisque je courais seul jusque là. Belmont traversé, le Champ du Feu n’est vraiment plus trop loin, mais l’arrivée c’est pas pour maintenant: il faut repartir pour une boucle de 8km avec une courte descente et globalement (encore!) de la montée. Je suis épuisé mais je ne vois personne derrière moi. Je finis second de la course, mais l’organisation me place 3ème. Le second n’a pas fait toute la boucle (confirmé par les bénévoles et le coureurs lui-même), mais est quand même validé en tant que second. C’est assez étrange, mais tout reviendra dans l’ordre quelques jours plus tard.

Je finis donc la course à la seconde place de ce trail de 35km et 1200md+ en 03h03min. C’est bon pour la confiance pour ma X-Alpine de ce 3 juillet 2021, course de 111km et 8300md+, même si c’est presque un autre sport !

Les résultats sont ici .

Le site de la course c’est ici.

Author: Arnaud MICHEL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.