Test des chaussures de trail Kiprun Kalenji XT7

Me voilà habitué à parcourir les chemins avec des Kalenji Kiprun aux pieds… après avoir convenablement sollicités et usés mes Kiprun XT6 (test ici) et mes  Kiprun Trail MT (test ici), je pars vers de nouvelles aventures avec la marque… avec la XT7, digne héritière de la XT6. Mon test, mes impressions:

Vue de l’extérieur, la XT7 que je porte à une dominante bleu nuit, des touches de couleurs jaune fluo et blanc sur le long de la chaussures lui donne une impression de chaussure élancée, fine, faite par aller de l’avant ! Sur le bas, au niveau de la semelle on  y retrouve du noir, et vraiment tout en bas, les crampons sont blancs avec un effet tacheté noir et jaune. Le rendu final est assez intéressant. Le modèle est pour les hommes également décliné plus sobrement en noir et rouge. Pour les femmes c’est aux choix, tout en noir, soit en gris et jaune.

Concernant la matière et les textiles, l’ensemble de la chaussure possède un textile aéré pour une évacuation plus rapide et efficace de la sueur. Les potentiels points de chocs entre les obstacles et le pied sont renforcés par une matière plus épaisse comme par exemple sur l’avant de la chaussure. On retrouve ce principe sur les côtés de la chaussure permettant de renforcer l’ensemble et donc forcement aussi pour garantir un meilleur maintien du pied.

Point essentiel, la semelle: la semelle sur une chaussure de trail est une chose indispensable: c’est souvent un des facteurs de décisions d’achat en fonction de l’usage que l’on veut donner à l’achat. Sur la XT7 les crampons sont de tailles moyennes, offrant une polyvalence pour le traileur. Elles sont conçues pour répondre présentes sur des terrains gras et boueux, je détaille ce point sur mon test en montagne en conditions humides, mais rassurez vous l’accroche est au rendez-vous. En s’amusant à appuyer sur les crampons, on remarque que l’on est sur une gomme relativement souple, permettant à ses derniers de bien épouser les irrégularités du terrain. Afin de compléter et pour rester dans la logique de la protection, elle est dotée d’un par-pierre pour atténuer d’éventuels chocs sur des racines ou des pierres lors de foulées mal contrôlées… parfois ça peut sauver !

Pour le chausson, c’est très confortable et c’est l’une des qualités de ce modèle. J’ai parfois à déplorer des échauffements sous mes pieds (devant même douloureux voir handicapant sur de très longues distances) sur des sorties longues mais avec ce modèle je n’ai à ce jour rien à déclarer… c’est un point positif et essentiel. Toujours en matière de confort, je suis particulièrement satisfait de l’absence de point de frottement (doigt de pieds, tendon d’Achille…), et ce même sur les premières foulées dès que je les ai sorties de leur boite.

Et en pratique ça donne quoi? J’ai à ce jour couru près de 150 km avec les XT7, et commence à avoir un bon recul sur ce modèle. Et c’est un recul positif.  Ma plus longue sortie réalisée à ce jour était de 31km sur un chemin qui m’est famillié, sur les hauteurs du Donon, un perle vosgiennes. Les conditions étaient ce jour certes sèches, mais je n’ai pas eu à signaler la moindre glissade sur ces chemins pourtant jonchés de racines et de pierres verdies par la mousse et l’humidité de la forêt. Le résultat est là, la chaussure met en confiance et permets des accélérations ou prendre des portions de chemins techniques ou glissantes sans se demander si on va glisser.

Je réitère l’expérience dans les Vosges, sur un trail chronométré cette fois ci, le 28km du trail de la Hasel ( mon récit et stats ici) avec ses 1100 m d+: je sais à présent avec mon recul que je peux avoir confiance en mes chaussures et aborder les sentiers avec tout la sérénité exigée. Résultat j’envoie du bois dans les descentes avec des pointes à près de 16km/h sur des chemins pourtant techniques. Pour descendre à ses vitesses, une bonne adhérence est indispensable, sinon la moindre glissade peut coûter chère, et la Kalenji  XT7 offre cette adhérence! Par ailleurs sur ces chemins j’ai également pu profiter du dynamisme de la chaussure sur les portions plus roulantes.  Résultat: une satisfaisante 13ème place sur près de 300 participants acquise en partie grâce à un partenariat de confiance avec mes chaussures !

Autre point que je peux mettre en avant à l’issu de l’ensemble de mes sorties est la bonne évacuation de la chaleur et de la transpiration. J’ai sur la plupart de mes sorties avec les XT7 aux pieds couru dans des conditions sèches et parfois chaudes et je n’ai pas ressenti cette sensation si désagréable de « gonflement » du pied en raison du chaud. C’est un avantage certain pour les sorties en période estivale.

En conclusion, la XT7 est dans la continuité qualitative des modèles Kalenji précedents. C’est un chaussure polyvalente qui offre au traileur l’ensemble des besoins que l’on attend d’une chaussure de ce type: confort, dynamisme et accroche. On peut foncer sans hésiter, elle devrait séduire comme j’ai été séduit. Vendue au prix de 70€, elle est dans une fourchette de prix basse pour des chaussures de ce type. Mais petit prix ne veut pas dire petite qualité, la XT7 en est la preuve !

Toutes les informations sur le modèle sur le site de Décathlon.

blanc

Laisser un commentaire