Breizh’trail running: mon expérience bretonne à Moëlan-sur-Mer et Belle-Île-en-Mer.

J’ai testé deux chemins de Trail bretons durant mes vacances estivales : un sur le continent, du côté de Moëlan-sur-Mer (Finistère) , et l’autre du côté de Belle-Ile-en-Mer (Morbihan), les deux sur des chemins de courses organisées. Un petit retour sur ces deux belles découvertes…

Trail à Moëlan-sur-Mer …

Du côté de Moëlan-sur-Mer, peu d’originalité puisque par facilité je décide de suivre le tracé du jeune et intimiste Moëlan sur Trail, un trail organisé tous les ans autour du mois de mai par des coureurs du village. Le début est assez semblable à ce que j’ai l’habitude de pratiquer avec globalement des descentes douces et courtes qui permettent de rejoindre le niveau 0, en fait l’océan en longeant un long moment la rivière de Merrien! Ce sont globalement des sentiers dégagés à travers le bois et les prairies d’herbes : les premiers kilomètres ne laissent pas transparaître que l’on est sur des terres côtières. La première partie est rapide, les coureurs à l’aise pourront titiller voir dépasser les 15km/h sur ces chemins du GR 34I.

C’est à peu près avant la moitié du parcours, au niveau de Brigneau, que le décor change radicalement : les arbres laissent place aux mâts des voiliers et les feuilles vertes de la forêt laissent place au bleu de l’océan : en quelques foulées, on est sur une autre dimension de trail, pour un coureur qui s’entraîne à 600km de la mer la plus proche, on en prend plein les yeux. La luminosité de fin journée embellit encore un plus le parcours et difficile pour moi de ne pas m’arrêter et m’arrêter et m’arrêter encore pour prendre des photos du large marin et des côtes. Le sentier côtier est d’ailleurs techniquement plus exigeant, en raison des roches au sol, certains passages nécessitent même une attention particulière. Un petit passage devant le phare et le port  de Merriem et il faut déjà rentrer en repassant par les bois. Très logiquement la seconde partie est globalement constituée de dénivelé positif puisqu’il faut rejoindre Moëlan. Les derniers mètres sont sur l’asphalte puis la boucle est bouclée ! c’est chouette avec des très bons moments le long des sentiers côtiers !

Ma trace sur Movescount est ici. Le site internet de l’organisation: https://couriramoelan.wordpress.com/

Puis trail à Belle-Ile-en-Mer…

Ma seconde expérience bretonne sera du côté de Belle-Ile-en-Mer, sur une toute petite partie du célèbre Belle-Ile-en Trail; là il faut l’annoncer tout de suite, ça envoie du lourd. Au programme 12 petits kilomètres, avec en points de départ et arrivée la Pointe Du Cardial sur les hauteurs de Sauzon. Sauzon petit village portuaire est d’ailleurs mon point de départ. Directement vous entrez dans le vif du sujet avec des chemins sillonnés des végétations basses avec l’océan sur la droite et le continent au second plan. Forcément, il n’y a pas de longues portions de dénivelé mais une multitude de petites assomptions et descentes et ce de manière répétitive: jusqu’à la pointe des Poulains, ce n’est quasi jamais plat ! On aperçoit d’ailleurs assez rapidement le phare sur la pointe, qui ne semble pas loin mais il faut fournir un effort sur quelques kilomètres afin de l’atteindre réellement.

La végétation est formidable, préservée dans cette zone naturelle protégée. Certains passages sont relativement techniques et d’autres permettent de relancer comme il faut. Un multitude de panneaux sensibilisent d’ailleurs les pratiquants du sentier à respecter les lieux et l’équilibre fragile. En se rapprochant de la pointe, il y a un peu plus de monde mais ce n’est pas surpeuplé. Je m’aventure tout à l’extrémité de l’île afin de profiter de l’instant avant de repartir direction de la plage de Ster-Vras, en longeant la côte sauvage de Sauzon. Passé la plage, je me dirige vers La grotte de l’Apothicairerie, avec les chaussures pleines de sable, dernière étape de mon aventure côtière. Sur ces quelques kilomètres, le sol constitué de gazon court, c’est plus plat, plus exposé au vent et au soleil. En tout cas pour un alsacien, courir ici c’est comme courir sur une autre planète ! J’en ai pris plein les yeux, et forcément l’édition 2018 du Belle-Ile-En-Trail est attirante…

Ma trace sur Movescount est ici.  Le site internet de l’organisation: http://belle-ile-en-trail.com/

Laisser un commentaire