Test de la chaussure de trail Décathlon Kalenji Kiprun Trail XT6

Près de deux ans après un premier test de chaussures de trail, la Kiprace Trail 2, qu’avait magnifiquement réalisé mon porteur de gourde; je vous propose cette fois de réitérer l’expérience: c’est le modèle Kalenji XT6 qui sera présenté et testé ici.

Pour commencer, la chaussure en elle-même: belle coupe, belles couleurs, finitions soignées. Les couleurs de ce modèle 2017 sont flash! J’ai lu sur d’autres tests que cela avait été mis en point négatif, mais personnellement j’aime bien l’association du noir, bleu lagon et orange. A noter qu’une alternative plus discrète existe où le bleu est remplacé par du gris kaki. Le mesh alterne tissu et matière pleine le tout solidarisé par des coutures. Pour les coureurs nocturnes, des bandes réfléchissantes sont posées à l’avant et à l’arrière de la chaussure.

Concernant le chausson, l’intérieur est renforcé sur la partie arrière du pied augmentant le confort et la stabilité du pied durant la foulée, l’avant du pied étant lui principalement entouré par la partie en tissu de la chaussure. Concrètement l’eau pénètre relativement facilement par cette partie de la chaussure, mais à l’inverse la matière offre une belle respirabilité au niveau du pied donc une évacuation de la sudation.

Les crampons relativement imposants mettent en confiance face aux glissades sur terrains humides. Ils sont uniformément disposés sur l’ensemble de la semelle, en forme de petits triangles, certains orientés vers l’avant de la chaussure, d’autres vers l’arrière. La disposition, la forme et la taille des crampons rappellent les semelles de la chaussure best-seller de trail de Salomon, la Speedcross. C’est parfait pour les coureurs prudents comme moi, qui sur des descentes abruptes et mouillées ont tendance à avancer avec le frein à main. La semelle bien équipée en crampon me permet d’avancer en confiance sans craindre les sorties de routes ou les dérapages incontrôlés ! Devant, un pare-pierre dans le prolongement de la chaussure vous protégera l’avant du pied.

Mon premier test sera réalisé dans mes champs dans le Kochersberg, en partie vallonnée et traversés par des chemins champêtres relativement gras en cette période de l’année. Ce n’est pas la vocation première de cette chaussure, mais c’est idéal pour tester sa capacité antidérapante et m’empêcher de glisser dans la boue. Ce jour-là, les chemins sont particulièrement boueux… et au bout de 15km le verdict tombe: la chaussure accroche de manière tout à fait correct et ce malgré la quantité de boue sur le chemin. Autre point positif, la boue, pourtant généralement lourde, pâteuse et collante ne s’accumule pas sous la semelle.

Mon second test sera sur une sortie plus longue, la reconnaissance du Trail du Grand Défi Des Vosges, un 43km dans les Vosges du Nord. Un parcours sans prétentions techniques mais rapide qui permet de tester le dynamisme XT6: c’est plutôt une réussite car le dynamisme et l’amorti permettent aux coureurs rapides d’y trouver leur compte. Côté chaussons, sur une utilisation continue de 4h30, pas de frottements entraînant des rougeurs ou des ampoules à signaler. Un détail, mais qui a son importance, les lacets plats restent bien fermés et serrés. Le noeud du lacet peut d’ailleurs être rangé dans une petite pochette dans la languette pour éviter qu’ils ne balancent ou restent accrochés.

Mon troisième test sera sur les sentiers du GR5, le sentier de grande randonnée qui traverse les Vosges. C’est du côté du Rocher de Mutzig et de la Porte de Pierre que ça se passera. Ce jour là la météo est clémente mais les sols, jonchés de racines, pierres et de mousse,  sont encore humides par les pluies de la semaine. Des tronçons du sentier sont même devenus des lits de petits ruisseaux d’eau créés par la fonte des neiges en cours. C’est parfait pour ce nouveau test en condition trail qui va durer presque 3 heures, sur un terrain bien plus technique. Il faut une nouvelle fois saluer le confort de la chaussure qui pour moi s’adapte parfaitement à mon pied (largeur, coupe…), il n’y a pas de perception étrange ou sensation désagréable lorsqu’on la porte. Par ailleurs son maintien au pied est également une réussite, de ce côté là, il n’y a rien de plus à ajouter c’est parfait (et accessoirement indispensable à la pratique du trail): au bout de quelques minutes une confiance avec la Kalenji XT6 s’instaure…. on va pouvoir pousser le test: un sentier abrupte et parsemé d’obstacles se trouve devant moi, le tout en descente. Je monte en régime; accélère la cadence et dévale la pente. Résultat: une seule mini-glissade (sur un épais tapis de mousse trempée) (et magnifiquement bien contrôlée!)  est à signaler, le tout avec une foulée bien aidée par le dynamisme de la chaussure. Bref c’est stable et efficace, l’accroche répond présente !

J’avais lu sur un autre test que la semelle avait tendance à partir sur les roches mouillées mais je ne l’ai pas constaté et au contraire l’accroche est tout à fait en phase avec les attentes que l’on peut avoir pour un tel usage.  J’ai également les doigts de pieds qui ont été préservés des chocs par le pare-pierre de la chaussure.

Côté étanchéité, le mesh étant en tissu, quand vous mettez le pied dans un ruisseau, l’eau pénètre instantanément. Cela ne m’a pas gêné car j’avais l’impression que ça avait séché relativement vite. En alternative, Kalenji propose pour quelques euros de plus une déclinaison « Waterproof » de la chaussure équipée d’une membrane imperméable.

Pour conclure, c’est une chaussure qui a tout d’une grande: loin derrière les tarifs proposés par les marques qui ont pignon sur rue dans le monde du trail, la Kalenji XT6 est une sérieuse concurrente technique aux modèles stars des marques concurrentes. La XT6 est à chausser et à trailer sans hésiter !

Autre test Kalenji (octobre 2017) : la  Décathlon Kalenji Kiprun Trail MT, c’est ici !

test

La page Facebook de partage autour du running et du trail en Alsace

rejoignez-nous-facebook

 

9 réflexions au sujet de « Test de la chaussure de trail Décathlon Kalenji Kiprun Trail XT6 »

  1. Merci pour ton test, voici le mien pour confirmer tes dires! ;-)http://brunopoulenard.blogspot.fr/2016/07/test-kalenji-trail-xt6-avec-decathlon.html?showComment=1489168455638#c2991492222448569082

  2. Ping : Mes terrains d’entrainement #épisode3: 3 perles des Vosges. | VersLeSommet

  3. Merci pour ces essais, d’avoir vos retours, ça me donne envie de les acheter. A priori une bonne alternative pour un coureur occasionnel en trail.

  4. Ping : Mon test de la Décathlon Kalenji Kiprun Trail MT | VersLeSommet

Laisser un commentaire