Mon test de l’application d’orientation ViewRanger pour le trail

ViewRanger… mon application qui sauve ! Il existe une multitude d’application de gestion de cartes pour le trail, et encore plus d’applications plus ou moins bien faites du type “tracker” qui avec le GPS, vont vous permettre de vous situer sur une carte lorsque vous êtes en sortie trail. J’ai pour habitude de préparer mes traces sur OpenRunner ou d’autres plateforme de traçage, mais une fois dessinée hors de question, lorsque je suis en montagne, de courir téléphone en main ou de regarder une carte pour s’orienter: ma Suunto Ambit 3, avec son mode navigation, remplit parfaitement ce rôle de guidage. Sauf que parfois, ce mode peut présenter des limites comme par exemples:

  • Lorsque les chemins se séparent avec un “petit” angle entre les deux, l’interprétation de lecture sur la montre peut induire en erreur,
  • Lorsque la trace n’est pas dessinée de manière précise,
  • Lorsque la trace est bien dessinée, mais que le chemin est impraticable, interdit ou même inexistant: il faut se réorienter!
  • Uniquement un petit triangle représentant ma position sur la trace : absence de fond de carte.
  • Plus de batterie sur la montre (bien que ça ne me soit jamais arrivé)

Ben face à tout ça, tout ces petits tracas de la vie, on n’est pas forcement dans la meilleure des postures surtout si l’endroit est nouveau ou inconnu. Et pourtant il faut continuer. Ma solution  face à ces problèmes de traileur: l’application gratuite ViewRanger. C’est quoi? Simplement une application sur laquelle on peut charger sa trace GPS (sous format .gpx) (la même trace que je mets sur la montre). A la base, plutôt orientée pour les randonneurs cette application est parfaitement utilisable pour nous traileurs. Son avantage est dans le fait qu’elle possède un fond de carte (ce n’est pas le cas sur ma montre) accompagnée de la trace que l’on veut suivre durant sa sortie et surtout sa position GPS: plus de problèmes pour se repérer. Pour les plus aguerris, une boussole est intégrée à l’écran principal, tout comme les coordonnées GPS de sa position , et l’altitude de sa position! De plus l’application sauvegarde les anciennes traces dont on s’est déjà servi, et elles sont facilement accessibles dans la bibliothèque des traces.

De plus, et c’est pour moi le très gros point fort de cette application, est que vous pouvez sauvegarder les fonds de cartes (cartes ViewRanger Landscape Map et cartes Satellite) sur votre smartphone. C’est idéal car en montagne il n’y a pas toujours de réseau ou très peu de réseau; avec cette option de sauvegarde, si vous chargez la carte avant de partir vous vous détacherez complètement du réseau mobile. C’est également un gros avantage au niveau de l’autonomie du téléphone car durant la sortie trail, l’application ne se connecte plus à internet pour charger son fond de cartes. Cette solution peut également être un avantage lors de sortie à l’étranger si l’utilisateur n’a pas d’itinérance. Pour cela rien de plus simple: avant de partir il suffit de sélectionner le secteur que l’on veut télécharger (donc celui dans lequel on va courir) et lancer la sauvegarde. Une fois en montagne, plus besoin d’avoir une connexion pour lire sa carte ! Simplement génial: on ne peut plus se perdre !

D’autres fonds de carte sont également accessibles, mais en ligne, comme celui de Open Street Map, mais celui de Google Maps n’est pas disponible. A noter aussi que les cartes IGN sont disponibles, mais payantes avec un abonnement soit mensuel, soit annuel.

Bien pensée également le GPS: Ce dernier se coupe automatiquement au bout d’une tempo que l’on peut modifier dans les paramètres lorsque l’on met le téléphone en veille où que l’on quitte l’application: le GPS ne va donc pas tourner en permanence et donc économiser la batterie, chose utile lors des sorties longues. A noter qu’une multitude d’options existent, notamment un mode tracker, des achats de circuits de randonnées (donc de trail…) mais que je n’exploite pas, la montre remplissant parfaitement ce rôle!

Bref, pour moi la meilleure application pour se guider et retrouver son chemin: le couteau suisse -gratuit- de l’orientation !

(ce test a été réalisé en septembre 2016 sur Iphone avec la version 6.4.0 de ViewRanger)

La page Facebook de partage autour du running et du trail en Alsace
rejoignez-nous-facebook

Author: Arnaud MICHEL

5 thoughts on “Mon test de l’application d’orientation ViewRanger pour le trail

  1. En appui de cet article je confirme utiliser Viewranger aussi pour des randos pédestres à l’étranger (Iles du cap vert, Turquie) en telechargeant la carte gratuite Opencyclemap comportant les courbes de niveau.
    De plus pour les voyageurs en vélo que je suis opencyclemap comporte les pistes cyclables, magasins de cyles, points d’eau bien utile pour qui voyage à vélo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.