Test de la montre GPS Suunto Ambit 3 Peak

C’est après mes 5457 kilomètres courus  en 456h09 sur mes 517 sorties que je décide de lâcher définitivement ma bonne et fidèle appli Runtastic! Parfaite sur les courtes distances, parfois limite sur des trails longs d’une cinquantaine de kilomètre, elle n’est carrément pas utilisable sur des distances plus importantes. Je décide donc de franchir le pas en investissant dans ce que beaucoup de traileurs portent au poignet: la montre GPS. Après de longues études, lecture de tests et critiques en tout genre, je me décide pour la Suunto Ambit 3 Peak sortie en septembre 2014. Le choix était définitif lorsque j’ai eu accès à une remise de 20% grâce à mes points runningheroes.com. Bien que très chère à la base (450€), je m’en sors pas trop mal avec ma remise de 90€ ramenant le produit à 360€. Voici mes impressions sur la bête utilisée en modes trail et course à pieds.

Concernant le déballage et prise en main, la montre se présente dans une belle boîte noir au packaging épuré. À l’intérieur, la montre (logique!), le câble de liaison montre / port USB (indispensable) et un “Quick Guide” donnant les explications basiques pour une première mise en route ou recharger la montre. À noter qu’il n’y a de chargeur vendu avec, il faut donc investir encore un peu, en récupérer un, ou se contenter de recharger sa montre via un ordinateur. La première prise en main est impressionnante, n’ayant toujours eu que des montres classiques, la  Suunto est massive. À la vue de l’ensemble de ses fonctions disponibles, on accepte volontiers son volume. Première bonne surprise la montre semble être très robuste, le bracelet est épais et la matière est rigide. Ces critères sont indispensables en cas de chutes ou heurts du poignet sur une roche ou le sol. Ce même bracelet est constitué de trous sur l’ensemble de sa longueur permettant de s’adapter du plus gros aux plus petits poignets.  Une fois portée, son poids se fait oublier.

Côté allumage, un peu de charge et c’est parti! Je tente de me dépatouiller sans lire la notice comme j’ai l’habitude de faire lorsque j’achète un équipement, mais là… impossible. Je me rends donc sur le site de Suunto et me lance dans la lecture des 141 pages de la notice. Un bien pour un mal puisque je découvre une multitude de possibilité et surtout les solutions pour utiliser de manière complète ma montre. Il faut que je me lance dans la configuration de mes menus et doit pour cela créer un compte Mouvescount. C’est le site internet de Suunto qui permet le réglage et le paramétrage de la montre, mais également le stockage des données des courses et donc des statistiques. La liaison se fait simplement à l’aide d’un petit logiciel qui sert à faire l’interface entre le Mouvescount et la montre. Je me contente de paramétrer seulement 3 modes qui me servirons le plus : trekking (randonnées), running, et trail. Le paramétrage sert en réalité à régler les données et leur ordre d’affichage que l’on souhaite voir apparaître sur la montre au moment de l’exercice. Lors des exercices, la montre peut afficher jusqu’à 3 informations sur le même écran: en haut et en bas en police de caractère relativement petite, et celle centrale en police de caractère plus importante. Dans le cas où l’on souhaite obtenir plus d’information durant son exercice, on peut également multiplier les écrans et naviguer d’écran en écran durant la course par simple pression sur un bouton. Parmi les informations on pourra donner par exemple la vitesse instantanée, la vitesse moyenne, le temps au kilomètre, chronomètre, distance parcourue, dénivelés positifs et négatifs cumulés …
Toujours dans le paramétrage, on peut par exemple modifier la fréquence de prise de points GPS, allant jusqu’à une prise toutes les secondes ( augmentation de la précision mais influant naturellement sur l’autonomie de la montre), modifier le rétro éclairage de l’écran, bip sonore des boutons…

Durant l’exercice, la montre sait se faire oublier, il faut pour cela la maintenir bien serrée autour de poignet pour éviter un ballant à cause de son poids. Pour lancer l’exercice la position GPS est très rapidement trouvée, et durant l’exercice aucune perte de signal n’est à déplorer sur ma dizaine de sortie faites au moment de ce test. Les informations paramètrées sont facilement disponibles bien que un peu petites sur les afficheurs du haut et du bas, particulièrement lorsque l’on balance le bras durant l’effort. On peut également se permettre d’afficher un profil altimetrique qui se met à jour lorsqu’on court, ce qui permet de comparer au profil altimetrique d’une course de compétition et ainsi savoir où l’on se situe niveau dénivelé. La montre devient rapidement une bonne alliée pour connaître ce qui a déjà été couru et ce qu’il reste à venir. On peut également rajouter une notion de tour si on a tendance à s’entraîner plusieurs fois sur une même boucle et avoir le temps sur chacun des tours.

Pour la navigation et le suivi d’un itinéraire, deux modes de navigation existe sur la Suunto: un indiquant la distance et la direction d’un point voulu et la seconde le tracé du parcours sur l’écran et un triangle (vous) qui se déplace sur le tracé lors du déplacement. La programmation des tracés peut se faire via Mouvescount, ou alors par récupération d’une trace GPS sur les sites openrunner.com ou tracegps.com par exemple. Dans tous les cas, le fichier s’envoie sur la montre via le câble. Pour le suivi d’une trace je n’ai pas trouvé ça particulièrement facile (car la montre n’affiche pas de fond de carte mais uniquement le tracé à suivre), surtout lorsque plusieurs chemins se présentent face à vous. La lecture de la direction sur la montre ne se fait pas facilement, le zoom le plus petit étant de 200m (MàJ août 2015: le zoom est réduit à 100m depuis la mise à jour récente du logiciel de la montre, facilitant sensiblement le suivi d’une trace en “mode navigation”), encore bien trop grand lorsque l’on est en montagne. Il faut donc parfois s’arrêter aux intersections et réfléchir sur quel chemin repartir, pas franchement agréable en mode trail. Suunto ne propose pas non plus un avertissement sonore sous forme de “bip” lorsque vous quittez votre trace suite à une erreur; à l’utilisateur donc de surveiller lui-même qu’il est toujours sur le bon chemin. Il reste donc quelques améliorations à apporter concernant la navigation, car il est énervant de se tromper plusieurs fois ou de simplement devoir chercher son chemin lorsque l’on est dans l’effort. (MàJ septembre 2016: pour me sortir des situations délicates – erreurs d’orientation, doutes, chemins barrés – je finis parfois par utiliser mon téléphone sur lequel j’ai l’application ViewRanger, avec un fond de carte: mon test de l’application est ici )

Application Iphone: C’est une nouveauté par rapport aux précédentes Ambit, la montre est équipée du système Bluetooth. L’avantage de la chose est que l’on peut paramétrer sa montre depuis l’application mobile Mouvescount sans avoir à allumer son ordinateur. Il en est de même pour la fin des exercices, le système envoie l’exercice sur son compte Mouvescount via le téléphone. L’application permet également d’afficher un certain nombre de statistiques sur l’exercice. Certains bugs sont cependant à souligner notamment concernant l’affichage des graphiques lorsque les échelles sont importantes. On peut également se servir de l’application comme second écran et partager en temps réel sa position sur les réseaux sociaux au cours d’un exercice. Je n’ai cependant pas encore trouver ses options qui ne me semblent pas êtres indispensables. Autre gadget parmi les gadget, la montre peut afficher les notifications du téléphone, on pourra ainsi lire ses SMS, notifications Tweeter, etc… quand le téléphone est dans un sac. Dernier outil assez sympathique, l’application permet de générer une vidéo du rendu 3D de la course ou de l’entraînement comme ci dessous lors de mon trail du Rainkopf 2014.

http://www.youtube.com/watch?v=YTz_w_4X7ns
À saluer quand même la rapidité et la fiabilité des synchronisations entre la montre et le téléphone. À noter que l’application (en anglais pour l’instant) n’est disponible pour le moment que sur l’App Store et n’est pas encore développée pour Windows Mobile ou autre Android.

Enfin la partie gestions des données, Mouvescount permet d’afficher une multitude de statistiques sur les exercices. Les statistiques peuvent se faire sur le cumul des exercices en fonction du sport, ou par individuellement par exercice. Ci dessous des exemples d’affiches que la plate forme permet de réaliser. On peut à peut prêt tout interpréter et suivre les évolutions de ses performances ou entraînements dans le temps.

Dernière fonction: elle donne l’heure.

 

Mise à jour du 11/10/2014:

Informations complémentaires reçues le 10 octobre par Franck, auteur de l’excellent journal sur la course à pied et le trail runningsolidaire.net  qui rebondit sur certains points de mon test. Merci à lui pour ces précisions, astuces et corrections.

« Lors des exercices, la montre peut afficher jusqu’à 3 informations sur le même écran »
Ce n’est pas tout à fait juste : c’est jusqu’à 8 informations puisque la ligne du bas peut en afficher jusqu’à 5 en pressant le bouton « view ».
« deux modes de navigation existe sur la Suunto: un indiquant la distance et la direction d’un point voulu et la seconde le tracé du parcours sur l’écran et un triangle (vous) qui se déplace sur le tracé lors du déplacement »
=> il en existe trois : un écran zoomé, un écran de visualisation global du parcours, et un d’azimut. Pour ce qui a trait à la navigation je t’invite à lire mon billet 😉 :http://runningsolidaire.net/post/92999039921/les-fonctions-de-navigation-avec-suunto-ambit

« Dans tous les cas, le fichier s’envoie sur la montre via le câble »
Non c’est pas tout à fait juste non plus : si tu coches le parcours comme devant être sur ta montre dans Movescount, il te suffit de faire une synchronisation, que ça soit via le câble ou via l’application 🙂 du coup personnellement, quand je suis en voyage, j’ai mes parcours « prêts » et je n’ai plus qu’à les cochés sur la version mobile responsive du site et à refaire une synchro via l’appli et le tour est joué, sans câble… et juste avant ma sortie 🙂

« Suunto ne propose pas non plus un avertissement sonore sous forme de « bip »  
Pour cela, je te conseille simplement de mettre un Waypoint à toutes les intersections et d’y indiquer quelle direction tu dois prendre… tous ces chemins sont généralement indiqué sur les fonds de cartes de google ou celles de l’IGN… pour moi, impossible de se tromper ! (et j’utilise la navigation à presque chaque sortie !)

« partager en temps réel sa position sur les réseaux sociaux au cours d’un exercice »
Non ce n’est pas encore possible.

« l’application (en anglais pour l’instant) n’est disponible pour le moment que sur l’App Store et n’est pas encore développée pour Windows Mobile ou autre Android. »
Il n’y aura pas de version WM, Android est prévu entre la fin de l’année et le mois de mars 2015.

 

55 réflexions au sujet de « Test de la montre GPS Suunto Ambit 3 Peak »

  1. Salut !
    Pour information :
    “Lors des exercices, la montre peut afficher jusqu’à 3 informations sur le même écran”
    Ce n’est pas tout à fait juste : c’est jusqu’à 8 informations puisque la ligne du bas peut en afficher jusqu’à 5 en pressant le bouton “view”.
    “deux modes de navigation existe sur la Suunto: un indiquant la distance et la direction d’un point voulu et la seconde le tracé du parcours sur l’écran et un triangle (vous) qui se déplace sur le tracé lors du déplacement”
    => il en existe trois : un écran zoomé, un écran de visualisation global du parcours, et un d’azimut. Pour ce qui a trait à la navigation je t’invite à lire mon billet 😉 : http://runningsolidaire.net/post/92999039921/les-fonctions-de-navigation-avec-suunto-ambit

    “Dans tous les cas, le fichier s’envoie sur la montre via le câble”
    Non c’est pas tout à fait juste non plus : si tu coches le parcours comme devant être sur ta montre dans movescount, il te suffit de faire une synchro, que ça soit via le cable ou via l’application 🙂 du coup perso, quand je suis en voyage, j’ai mes parcours “prêts” et je n’ai plus qu’à les cochés sur la version mobile responsive du site et à refaire une synchro via l’appli et le tour est joué, sans cable… et juste avant ma sortie 🙂

    “Suunto ne propose pas non plus un avertissement sonore sous forme de “bip” ”
    Pour cela, je te conseille simplement de mettre un Waypoint à toutes les intersections et d’y indiquer quelle direction tu dois prendre… tous ces chemins sont généralement indiqué sur les fonds de cartes de google ou celles de l’IGN… pour moi, impossible de se tromper ! (et j’utilise la navigation à presque chaque sortie !)

    “partager en temps réel sa position sur les réseaux sociaux au cours d’un exercice”
    Non ce n’est pas encore possible.

    “l’application (en anglais pour l’instant) n’est disponible pour le moment que sur l’App Store et n’est pas encore développée pour Windows Mobile ou autre Android.”
    Il n’y aura pas de version WM, Android est prévu entre la fin de l’année et le mois de mars 2015.

    A+ 🙂

    Franck

    • HEllo Franck,
      Merci pour tes précisions et le temps consacré à ton commentaires. je me suis permis de les intégrer en bas de mon article pour qu’il soit plus précis et juste.
      @ bientôt
      Arnaud

  2. Hello merci pr ce super test jai une question qui risque de faire rire mais bon voila.
    J’habite dans un lieu dit de moyenne montagne et j’attends l’installation du net de plus je suis sur telephone Android.
    Ma question au vue de ces paramètres je suppose que c’est inconcevable de prendre une ambit 3…
    Surtout quand on sait que suunto n’a pas donné de date de dispo sur android…
    Merci!

    • Hello,
      Tu peux prendre une Ambit sans soucis et synchroniser avec un bon vieux câble et un PC ! Par contre un moment tes données sont à transmettre sur le net pour être exploitées et la si tu n’as pas internet c’est vraiment problématique puisquil n’existe pas de logiciel de traitement des données . Maintenant je ne sais pas comment fonctionne les autres marques. Attends le net et fonce ! 🙂

  3. Super pour les infos merci! je dois investir pour ce modèle, êtes vous sur que l’application pour android va se faire? Je n’ai rien trouvé sur le site de Suunto. merci pour votre réponse.
    Cédric

  4. Merci pour ton test, il est vraiment complet.
    Les différences entre la 2 et la 3 sont la puce GPS et la connectivité BT.
    Possédant un smartphone Android, je ne pourrais profiter pleinement des avantages d’une Ambit 3 seulement dans quelques mois.
    J’ai trouvé 2 offres, il y a 90 € d’écart entre les 2 modèles. Au vue de la différence de prix, j’hésite à prendre la 2 ou la 3.
    Qu’est ce que tu en penses?

    • Salut,
      Ta question est délicate je ne connais pas du tout la 2 il est donc difficile pour moi de te donner un avi comparatif. personnellement jai tendance à prendre les derniers modèles en pensant que c’est plus durable dans le temps en therme de mise à jour particulièrement.
      Sinon il est quand même confortable de pouvoir synchroniser ses courses avec son smartphone sans avoir à allumer son ordinateur .
      Arnaud

      • Merci Arnaud pour ta réponse.
        Je suis comme toi, je préfère aussi prendre les derniers modèles . . . mais après avoir lu de nombreux articles, j’ai décidé de commander la Ambit 2.
        De plus sur la Ambit 3, il manque le wifi. Sur mon ancienne Forerunner 620, elle se connectait toute seule et transmettait automatiquement les infos sur les serveurs.
        Maintenant j’attends la livraison 😉

  5. Merci pour le test !
    Une petite question, toi qui pratiquais Runtastic avant la Ambit 3, as-tu tester la ceinture cardiaque de la suunto gambit 3 avec une appli iOS en BT ? Je me pose en fait la question de savoir si on peu appairé une seul ceinture cardiaque en BT avec deux devices différent, une montre Ambit 3 et un iphone compatible equipé d’une app de type Runtastic ou ismoothrun ?

    Reynald

    • Hello ,
      Non aucun problème au niveau de l’écran… Heuresement disons pour une montre vendue 450€ et 3 mois d’utilisation 🙂 disons que la saphire peut se justifier si tu vas l’utiliser en milieux plus ” difficiles” .

  6. Ping : Bilan chiffré 2014 du blog verslesommet | verslesommet

  7. Bonjour, Merci pour ce joli descriptif détaillé !
    Utilisateur de l’application “RunKeeper” lors de mes sorties (avec mon smartphone) depuis pas mal d’années, j’aimerais savoir s’il est possible à partir de l’exportation Movescount des tracés (format GPX) de les importer dans RunKeeper. En clair est-ce compatible ?

    Merci de votre réponse

    Sportivement

    • Hello,
      Désole pour le temps de réponse . Je ne connais pas l’application dont tu me parles mais on peut exporter en plusieurs formats les trace depuis mouvescount. Si tu veux je peux t’en enviyer une ou deux des miennes et tu pourras faites le test . Si Ca tinterese communique moi ton mail.
      Arnaud

  8. Bonjour! J’ai une Ambit 3 S et un footpod bluetooth smart mais malgré le footpod je n’arrive pas à avoir de vitesse/distance lorsque je m’entraîne sur tapis roulant (climat du Québec oblige) 😉 . As-tu testé la chose? Si oui, avec quel footpod? Perso j’ai le IgotU…Merci pour ton aide!

  9. bonjour, j’ai besoin d’aide pour le choix entre suunto ambit3 peak ou run sachant que je cours régulièrement sur de petite distances (10-20 km), mais que je fais aussi de la randonnée en montagne de plusieurs heures (jusqu’à 6h d’affilée) et parfois sur plusieurs jours… Avec mes montres précédentes j’avais des soucis de batteries et de mémoire (sachant qu’on ne peut pas toujours “décharger” vu les mauvaises connexions dans les lieux “isolés”. des conseils?

    merci d’avance

      • Romaine, je ne sais pas si tu as fais ton achat mais sur les ambits tu peux configurer la précision du GPS ce qui a deux effets:
        a) tu économises la batterie
        b) tu limites le nombre de points en mémoire
        il y a 3 grades de précision GPS
        1 parfait 10h de batterie
        2 bon 15h ” ”
        3 “ok” 100h ” “

  10. Bonsoir, je viens à vous car je ne trouve aucune solution…
    Je viens d’acquérir une Ambit3 run black HR. Elle fonctionne bien mais je n’arrive pas à enregistrer le produit sur le site de Suunto. Je trouve bien le modèle mais quand je rentre le n° de série (il est derrière la boite ou sous la montre?), ça réfléchit une éternité mais ça n’enregistre pas mon achat.
    Autre problème, j’ai bien mes exercices enregistrés dans mon journal, le récap sur mon app Iphone, mais mon moveslink2 ne les prend pas en compte (toujours 0 moves), ni le site movescount!! Il a pourtant bien mon profil mais ne fait pas de connexion avec ma montre. J’ai donc zéro move sur Suunto et movescount.
    J’en pète presque un boulon tellement j’ai cherché, installé, désinstallé des trucs…

    J’aimerais tellement votre aide là!
    Merci d’avance.

  11. Bonjour à tous,

    J’ai la Suunto X6HR (changement manuel de pile tous les ans), quand je lis vos post (pas uniquement ici) pour la Ambit3 et la Garmin, c’est une vraie prise de tête vos trucs !

    Vous allez bientôt passer plus de temps à la programmer qu’à vous échauffer…

    Je tourne pas mal en montagne Belledonne, Vercors, Vanoise, et running, vol libre etc..Et partir plusieurs jours avec une montre (peu importe la marque) qui tient 50h avec le risque de vous retrouver sans même l’heure…
    Ça va pour ceux qui font du tapis roulant devant bobonne en regardant la TV (Je plaisante), quoi que !

    Il semblerait que tous le monde soit focalisé sur le fait de ne pas pouvoir lire sa montre sur son smartphone, choix décisif de nos jours…
    Heureusement que l’auteur a élargi le débat, merci pour cet excellent travail.

    Personnellement, je m’intéresserait plutôt à connaître, entre autre, les performances de la batterie et de son autonomie à température extrême ainsi que la réponse de l’affichage à cristaux liquide à des températures inférieures au -10°C, à moins que vous ne vous contentiez à l’utiliser qu’a la plage…

    Pour ceux qui tournent dans le salon, mettez-là dans le congélateur; Ben quoi c’est une montre pour la haute montagne où pas ?

    Il est fort probable que l’autonomie de votre batterie ira rapidement en se dégradant au fil des utilisations, au même titre que votre smartphone dernière génération

    Vous êtes-vous posé la question du coût de son remplacement (retour atelier), moi oui..

    Vous serait surpris !

    Bonne promenade à tous, et n’oublier votre manuel d’utilisation vous pourriez vous perdre ou vous noyer…

    “Il est méchant…!!”

  12. Ping : Entraînement trail sur les crêtes vosgiennes (Orbey, Lac Blanc, Hohneck, Sentiers des Roches…) | verslesommet

  13. Ping : Le trail, combien ça coûte ? Avec quel budget? | verslesommet

  14. bonsoir, merci pour cette revue convaincante – j envisage l acquisition de ce modele – Puis je vous demander pourquoi vous avez fini par abandonner Runtastic (je pense notamment a la sortie de leur nouvelle montre connectée ?) – Qu en pensez vous ? Merci

  15. Bonjour, merci pour votre test qui a fini de me décider
    Perso j’ai un soucis sur mon Ambit 3 Peak HR que je trouve un poil ennuyeux:

    Lorsque je synchronise les modifications effectuées avec mon iPhone sur ma Suunto via le bluetooth, mon heure recule systématiquement de 2 heures… Comme si la synchro reglait l’heure sur le GMT…

    Bizarre, et pour l’instant le support de Suunto ne m’a toujours pas répondu. Si vous avez une idée, car je n’exclue pas une mauvaise utilisation de mon côté, je suis preneur
    Merci!

  16. Ping : Mon entrainement trail au Rocher de Mutzeig | verslesommet

  17. Ping : Mon entrainement trail au Rocher de Mutzig | verslesommet

  18. Ping : Test de la montre Epson GPS cardio Runsense SF-810 | verslesommet

  19. Ping : Test montre cardio-GPS Suunto Ambit 3 Peak : Passion Trail

  20. Ping : 55km du trail des Marcaires 2016, mon récit de course. | VersLeSommet

  21. Ping : Courir de Schirmeck à Barr, par le GR5 | VersLeSommet

    • Salut Yanis, très sincèrement je n’en sais rien car je ne me suis plus intéressé aux évolutions depuis que j’ai la mienne. Il me semble que la Saffire est conçue pour être ultra résistante, sur l’écran en particulier. Par contre selon le sport que tu veux pratiquer, la mienne à un écran en état neuf et ce après 300 sorties trails ou courses à pieds !

  22. Salut Arnaud , je viens de me séparer de mon ambit sport bleue , et suis sur le point d’acheter la nouvelle peak bleue (j’aime le look) par ailleurs en regardant la nouvelle Garmin fenix 3 , et suivant les dires sur les blogs. Je me tâte !!! Tu peux me donner ton avis ? Tu as pu tester ce produit ? Merci pour ton retour

  23. Ping : Mon test de l’application d’orientation ViewRanger pour le trail | VersLeSommet

  24. Ping : J’ai participé au testing Salomon / Suunto chez Endurance Shop Strasbourg | VersLeSommet

  25. Ping : Le trail une activité polluante? Mon bilan CO2 sur une année! | VersLeSommet

  26. Ping : Mon Tour de la Vallée de la Thur (96km, 4400 md+) en trail | VersLeSommet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.